Paronymes

En début d’année, nous avons étudié en vocabulaire la paronymie et appris à différencier plusieurs couples de paronymes fréquents. Pour mieux les mémoriser, les élèves ont créé des phrases qui permettent de bien voir la différence. En voici quelques-unes:

  • Je te maudis pour l’éternité, car tu as médit sur mon compte pendant mon absence.
  • Je parle en dormant, car je suis somnambule, mais les gens pensent que je suis noctambule, car je sors la nuit.
  • Il a évoqué le fait qu’il avait invoqué un démon la semaine précédente.
  • Après avoir fait irruption dans la pièce, Marc aperçut par la fenêtre le volcan en éruption.
  • Un homme éminent entre en conflit avec un danger imminent.
  • J’ai assommé mon voisin et j’assume cet incident.
  • En fuyant une maison infestée de cafards, je me suis blessé en tombant et maintenant la plaie s’est infectée.
  • Jean-Claude mangea un champignon vénéneux, puis se fit mordre par un serpent venimeux.
  • La semaine prochaine, nous allons faire une excursion dans un musée retraçant l’incursion des Anglais dans le territoire allemand durant la Seconde Guerre mondiale.
  • Elle a fait allusion au livre d’illusions qu’elle a lu.
  • J’ai commis une infraction très grave : je suis entré par effraction.
  • Quand il s’est dénudé, tout le monde a ri ; cela lui a déplu, car il est dénué d’humour.
  • Le médecin lui a communiqué son diagnostic : il a pronostiqué sa mort.
  • Ces gens ont de l’inclination pour l’inclinaison de cette tour.
Ce contenu a été publié dans Écriture, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code